Identification Abonnement

La référence des filières du commerce des grains


Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mardi 18 avril 2017

Jean-Luc Mélenchon défend l'agriculture paysanne et écologique


Le candidat de la France insoumise entend changer de modèle, en allant vers une agriculture paysanne et écologique, pour une alimentation de qualité.


Conçu par des agronomes, le programme de Jean-Luc Mélenchon postule que « l'agriculture productiviste détruit tout », écosystème, santé des consommateurs et des paysans, par la course à la compétitivité. Avec la réduction du nombre des exploitations, la majorité des agriculteurs seraient « victimes de ce modèle ». Pariant sur « d'autres formes d'agricultures possibles », il veut changer le contenu de nos champs et de nos assiettes. La surface maximum par actif agricole serait contenue dans les autorisations d'exploiter, ceci s'inscrivant dans un plan de protection généralisé du foncier agricole.

Une agriculture écologique et paysanne reposerait sur un pacte entre les agriculteurs et la société pour produire une alimentation durable. Le candidat veut en finir avec l'ultraspécialisation des terres et la dépendance aux protéines végétales importées. Une conversion progressive à l'agriculture écologique et bio, en reconnaissant le service de gestion de l'environnement rendu par les paysans, créerait 300 000 emplois sur dix ans.

Fin des aides à l'hectare

Ce changement passe par une refondation de la Pac, un recentrage des transferts publics à l'agriculture, l'arrêt des aides à l'hectare, des objectifs d'intégration d'agrocarburants de 1re  génération, et l'interdiction d'herbicides comme le glyphosate, de la brevetabilité du vivant et des OGM (y compris ceux obtenus par mutagenèse). À l'international, il prône un « protectionnisme soli-daire » et la mise en échec des accords de libre-échange en négociation, ainsi qu'une « organisation de l'agriculture dans le cadre des Nations unies ».

« D'autres formes d'agriculture sont possibles. »

Pour mieux rémunérer les producteurs, il propose des prix minima et des taxes à l'importation pour certaines productions. Un coefficient multiplicateur encadrerait la marge entre prix au consommateur et prix d'achat au producteur. Le développement des coopératives de producteurs serait encouragé, et l'installation en zones défavorisées soutenue. Bien vivre en milieu rural supposerait aussi de revaloriser les retraites agricoles.

Xavier Olry



Feuilletage

Au Quotidien

Toutes les brèves
Cotations & Tendances
Blé
Rendu Rouen : 153,00 €/t
Euronext : 161,00 €/t
Chicago 387,25 cts $/bois.
Dollar 0,8499 €
Connectez-vous pour lire la tendance
Maïs
Rendu Bordeaux : 148,00 €/t
Euronext : 153,00 €/t
Chicago 335,75 cts $/bois.
Connectez-vous pour lire la tendance
Orge
Rendu Rouen : 147,00 €/t
Connectez-vous pour lire la tendance
Tournesol
Rendu St Nazaire : 320,00
Connectez-vous pour lire la tendance
Colza
Rendu Rouen : 353,00 €/t
Euronext : 360,75 €/t
Pétrole (Nymex) : 57,14 $
Connectez-vous pour lire la tendance
Soja
Graine/Chicago : 975,75 cents $/bois.
Tourteau/Chicago : 322,90 $/t
Tourteau Montoir : 322,00 euro/t
Connectez-vous pour lire la tendance