Identification Abonnement

La référence des filières du commerce des grains


Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mardi 02 juin 2015 | bellot minoteries

La Mitronette prend le large


Fort de ses deux moulins high-tech, le meunier deux-sévrien traverse les frontières pour se développer à l'international. La célébration de son 225e anniversaire sur son site historique de Geoffret a été l'occasion de présenter la nouvelle venue de sa gamme de farine Mitronette, Artos.


« Une forte présence multirégionale n'empêche pas un développement national et international », a déclaré Jean-Paul Bellot, le président des minoteries éponymes, à l'occasion de ses portes ouvertes, qui se sont déroulées du 17 au 20 mai sur son site de production de Geoffret à Saint-Martin-de-Saint-Maixent-L'École (Deux-Sèvres), dans le cadre de la Fête du pain. Depuis 2010, Bellot Minoteries voit plus loin et s'est développé au niveau national, avec un dépôt situé en région parisienne et une zone de chalandise qui s'étend sur toute la moitié ouest de la France. « Aujourd'hui, notre aventure continue vers l'Espagne, la Slovaquie, le Québec et la Chine, avec une première boulangerie, qui s'est ouverte à Nimbo, deuxième port chinois après Shangaï. » Baptisée “Mon époque”, elle commercialise de la baguette française, produite à partir de farines Bellot, issues de blés français majoritairement récoltés en Poitou-Charentes. Et la PME indépendante n'entend pas s'arrêter en si bon chemin. « Après cinq années de brillantes études commerciales, la 16egénération de meunier, en la personne de mon fils Louis-Marie Bellot, vient d'entrer dans la société familiale, pour préparer l'avenir », s'enthousiasme le dirigeant.

Proposer le meilleur de son temps...

« La famille Bellot a démarré son activité meunière sur le site de Geoffret en 1789, sous le signe de l'indépendance. Et depuis, elle ne déroge pas à cet état d'esprit, insiste Jean-Paul Bellot. Ses racines libres lui permettent de prendre ses propres décisions, de préserver une relation gagnant-gagnant avec ses clients, mais également d'innover et de s'améliorer en permanence. » En 2008, la construction d'un nouveau moulin ” d'une capacité de 370 t/j de blé écrasé, « répondant aux normes européennes avec un système de mouture ultra sophistiqué, permet de respecter les mesures de sécurité environnement par une traçabilité optimum », entièrement informatisée.

Des blés, majoritairement récoltés en Poitou-Charentes, pour des produits de qualité qui s'exportent.

En 2011, l'ancien moulin de 170 t/j est rénové à l'identique de son grand-frère. « Ces unités de production de dernière génération », qui en font l'une des minoteries les plus modernes d'Europe, sont « pressurisées avec un contrôle et une filtration des flux d'air », et présente « un nettoyage du blé innovant par DC Peeling ».

... tout en préservant le goût de la tradition

Bellot Minoteries a fêté son 225e anniversaire par le lancement d'une nouvelle « baguette rustique qui sent le bon pain », Artos, dont l'innovation tient en sa cuisson en trois temps, « blonde, dorée ou brune », pour satisfaire tous les consommateurs (cf. photo). Un « mélange de farines de variété pure et d'ingrédients issus de céréales » lui donne « un goût mythique », note Louis-Marie Bellot. Un vrai délice... Karine Floquet

L'activité meunière en chiffres

Le débit du grain à réception, analyses comprises, est de 100 t/h. Les blés tendres sont stockés par variété et terroir dans 32 silos de 150 t. Ils subissent ensuite deux nettoyages, l'un à 100 t/h pour éliminer pailles, terre et enveloppes, et l'autre à 1 t/h pour supprimer les petits graviers (soit 200 kg/semaine). Le rendement moyen du moulin est de 13,5 t/h, voire 10 t/h dans le cas de blé soft (comme les biscuitiers). Les farines, issues de la mouture d'une douzaine de variétés pures, sont ensuite assemblées selon les cahiers des charges. La clientèle compte 25 boulangeries industrielles, 650 artisans boulangers et 100 GMS, qui représentent respectivement 55 %, 35 % et 10 % des ventes. Le moulin écrase 68.000 t de blé par an. Le CA en 2014 s'élève à 25,5 M€, contre 27 M€ en 2013, « en raison de la baisse du prix de la farine, consécutive à celle du blé », précise Jean-Paul Bellot, président des minoteries éponymes.

Karine Floquet



Feuilletage

Au Quotidien

Toutes les brèves
Cotations & Tendances
Blé
Rendu Rouen : 153,00 €/t
Euronext : 161,00 €/t
Chicago 387,25 cts $/bois.
Dollar 0,8499 €
Connectez-vous pour lire la tendance
Maïs
Rendu Bordeaux : 148,00 €/t
Euronext : 153,00 €/t
Chicago 335,75 cts $/bois.
Connectez-vous pour lire la tendance
Orge
Rendu Rouen : 147,00 €/t
Connectez-vous pour lire la tendance
Tournesol
Rendu St Nazaire : 320,00
Connectez-vous pour lire la tendance
Colza
Rendu Rouen : 353,00 €/t
Euronext : 360,75 €/t
Pétrole (Nymex) : 57,14 $
Connectez-vous pour lire la tendance
Soja
Graine/Chicago : 975,75 cents $/bois.
Tourteau/Chicago : 322,90 $/t
Tourteau Montoir : 322,00 euro/t
Connectez-vous pour lire la tendance