Identification Abonnement

La référence des filières du commerce des grains


Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mardi 18 avril 2017

Unicor/CAGL : leur fusion permettra l'essor des productions végétales


Si le cœur de l'activité d'Unicor demeure les productions animales, la coopérative entend développer des cultures à forte valeur ajoutée ou encore lancer une collecte bio.


Cette fusion [du groupe Unicor (Aveyron) et de la Coopérative agricole Graulhet-Lom-bers (Tarn)] conclut une relation de confiance et un partenariat commencé en 2014, a souligné Jean-Claude Virenque, président d'Unicor, dans un communiqué du 4 avril. Elle était une conclusion logique et porteuse d'avenir pour nos organisations. » Et de préciser, le 11 avril : « La taille de la coopérative de Graulhet-Lom-bers n'était pas suffisante pour permettre la performance économique et assurer la pérennité de la structure. C'est plus l'expression de la solidarité du monde agricole qu'une stratégie de croissance à tout-va d'Unicor qui nous a poussés à fusionner afin d'assurer la continuité du service coopératif aux adhérents de la CAGL. » Outre un élargissement de la zone de reconnaissance d'Unicor vers le sud du Tarn et les cantons limitrophes de la Haute-Garonne, cette absorption de CAGL permet de répondre aux nouvelles ambitions affichées par Unicor en matière de productions végétales.

Vers la culture de blés de force et biscottier

L'assemblée générale d'Unicor, le 31 mars, a présenté de « bons résultats », indique un communiqué du 31 mars. Le chiffre d'affaires du groupe a progressé en 2016 de 2 M€ à 343 M€, pour un résultat net de 329 234 €. « Il nous appartient d'aller désormais plus loin afin de pouvoir dégager les investissements nécessaires aux nombreux projets porteurs d'avenir qui sont les nôtres », a alors déclaré le président d'Unicor. À l'image de « la mise en place de productions à forte valeur ajoutée (blé de force, blé biscottier, tournesol oléique, etc.) ou encore le lancement d'une collecte en bio impliquant un silo dédié et le développement de cultures bio (légumineuses, etc.) en partenariat avec Qualisol », est-il précisé dans le communiqué du 4 avril. Aux 30 000 t de collecte de la coopérative Unicor viendront s'ajouter les 10 000 t de CAGL.

Karine Floquet



Feuilletage